OLYMPIA - 1
OLYMPIA - 1
OLYMPIA - 2
OLYMPIA - 3
A. B. C.
ALHAMBRA - 1
ALHAMBRA - 2
ETOILE
LIENS
 
L'OLYMPIA

Au 28, Boulevard des Capucines (2ème), entre l'Opéra et la Madeleine, l'OLYMPIA existe depuis la fin du dix neuvième siècle. Son fondateur, l'entreprenant Joseph OLLER, est également à l'origine du fameux NOUVEAU CIRQUE, appelé aussi CIRQUE OLLER, du MOULIN ROUGE et  du P.M.U. (Pari Mutuel Urbain).
Longtemps cinéma, il est repris en 1954 par Bruno COQUATRIX, ancien chef d'orchestre, compositeur et directeur avisé de salles de spectacles, qui en fait lun des plus prestigieux music - halls parisiens dont la réputation dépasse bientôt largement les limites de l'Hexagone. Les grandes vedettes françaises et internationales de la chanson et les numéros les plus extraordinaires s'y sont succédés.
La contribution de l'OLYMPIA à la diffusion du jazz est loin d'être négligeable puisque la plupart des artistes représentatifs de cette musique (depuis ses formes originelles) se sont produits dans ce lieu mythique et ont suscité l'enthousiasme, parfois irrépressible, d'un nombreux public.
Leurs prestations sont consignées ici par ordre chronologique :

1902 : Le 27 décembre : Matinée extraordinaire offerte par le journal Le Courrier Français. 30 numéros dont Footitt et Chocolat du NOUVEAU CIRQUE et un concours de cake walk, danse américaine.
1905 : En octobre, show : Song of the Black Folk avec les TENNESSEE STUDENTS, 16 chanteurs, danseurs et musiciens noirs. La vedette est Abbie MITCHELL (1884 - 1960), soprano mulâtre dont la presse souligne les qualités de ferveur dans l'interprétation.
1912 : En début d'année, dans une revue de Rip, se produit le roi des claquettes George WHITE et les danseurs Vernon et Irene CASTLE qui chantent le Alexander's Ragtime Band et révèlent les pas du Texas Tommy.
Selon Jacques Charles qui dirigeait alors l'établissement, le couple CASTLE n'obtint aucun succès à l'OLYMPIA alors qu'il fit un triomphe au CAFE de PARIS..
1918 : Nouveau programme, du 15 février au 7 mars, avec notamment le fameux orchestre des SEVEN SPADES, chanteurs danseurs et instrumentistes américains, présentés par Louis MITCHELL, le premier Trap - Drummer.
1919 : En début d'année : Spectacle de music-hall avec participation d'un Jazz band (sans plus de précision).
1920 : On sait le succès des thés-tango de l' OLYMPIA et la gaîté, l'entrain du jazz-band de SMET que l'on considère comme le meilleur orchestre de dancing.  (Comoedia 27 septembre 1920)
Le soir du réveillon de Noël, à minuit, le hall de l'OLYMPIA sera transformé en harem, et, toute la nuit on dansera, on soupera aux sons des jazz-bands d'AURIC et de Darius MILHAUD.  (Comoedia 23 décembre 1920)
1921 : En janvier : RAGARD and BROWNIE, les rois du cake-walk.
En début d'année : Le roi et la reine du shimmy : Madge BROWNIE et RAGARD.
De janvier à juin : Thé-tango : Jazz-band de SMET.
En avril, mai : FRANSKY, l'homme au jazz-band Infernal, jazz-bander sans jazz.
La merveilleuse "star" américaine Miss Nina PAYNE débute le 18 novembre. Elle est accompagnée par Billy ARNOLD' S UNIC JAZZ BAND.
1922 : En septembre : Débuts des Rois du Shimmy : LOULOU, GREGOIRE et leur JAZZ.
1923 : Du 12 au 18 janvier, après la matinée, de 5 à 7 heures : Exhibition de danses nouvelles au Thé-Tango dans le hall avec l'orchestre Jazz SPERANZA CAMUSAT et l'ORPHEAL de C. de N. ( ?)
Le 10 mars : A 17 H, Grand bal avec au jazz: SPERANZA - CAMUSAT
Pendant l'été : A 5 heures : dancing avec, au Jazz : GEDEON.
1924 : En fin d'année : La grande revue C'est Paris ! . En attractions: le drummer Buddie GILMORE (apprécié par Darius MILHAUD) et CARIOLATO' S JAZZ
1926 : En janvier : OLYMPIA' S JAZZ
1930 : En juin, en attraction : Music-cocktail avec le concours du "plus grand jazz français du monde" qui vient de se produire à l' EMPIRE. Il s'agit de l'orchestre GREGOR.
Sur la scène : Le Jazz en folie avec le concours de l'orchestre Henry GAZON (The King of melody)
Vers fin juillet, en attraction: de retour à Paris, l'orchestre Sam WOODING (dans lequel le trombone Herbert FLEMMING a remplacé Billy BURNS).
A l'OLYMPIA - Cinéma, appelé aussi OLYMPIA - Théâtre 28, Bd des Capucines : Début août : Les Vikings, film entièrement réalisé en couleurs naturelles. Sur la scène: "Soleils noirs", une production de Louis Lemarchand (qui écrira, de 1919 à 1932 toutes les revues présentées par les FOLIES BERGERE) avec le fameux jazz noir de Sam WOODING. Une semaine plus tard : Film : Derrière la rampe et, sur la scène : "La Jungle Enchantée" de Louis Lemarchand avec le concours du jazz de Sam WOODING et de Miss Lewina MACK.
L'orchestre de Lud GLUSKIN
En novembre : Film et, sur la scène: GREGOR et ses Grégoriens dans Jazz d'Automne, une production de Louis Lemarchand.
En fin d'année : Les Frères ALLIER et BERSON  Soyez de votre temps, suivez le progrès. Pour la première fois en France, sur la scène de l'OLYMPIA, démonstration scientifique de la télévision.  (Candide 13 novembre 1930)
1931 : Sur scène, en février : Une production de Louis Lemarchand � Quand le chat dort avec la petite danseuse prodige Irène de TREBERT et André RENAUD et son jazz à deux pianos.
En mai et juin : le saxophoniste violoniste Roger BERSON et son orchestre.
31 juillet au 13 août : Ray VENTURA et son orchestre (et ses 18 Collégiens)
Sur scène : Une production de Louis Lemarchand: Porcelaines romantiques avec l'orchestre BERSON.
1932 : Sur scène, l'orchestre de l'OLYMPIA sous la direction de Georges BAILLY
Roland DORSAY et ses Cadets
OLYMPIA - Théâtre Jacques Haïk Cinéma. Sur la scène : Marionettes de Jazz. Production Paul Oscard.
1933 : En février, grand show musical avec GREGOR et ses Grégoriens.
Parmi les musiciens de cette formation: le violoniste Michel WARLOP, les saxophonistes André EKYAN et Alix COMBELLE, le trompettiste Pierre ALLIER et, aux pianos, Michel EMER et Stéphane GRAPPELLY.
1941 : 15 au 30 septembre : Quintette du Hot Club de France.
1944 : 24 mars : Jacques HELIAN et son orchestre.
Le 24 décembre, l'orchestre Glenn MILLER, sans son chef disparu dans la Manche dix jours auparavant, dirigé par le batteur Ray Mac KINLEY.
1954 : 5 au 18 février : Aimé BARELLI et son orchestre  La chanteuse Lucienne Delyle (épouse du trompettiste, chef d'orchestre et crooner  précité).
19 février au 4 mars : Claude LUTER et son orchestre avec Sidney BECHET
16 au 29 avril : Jacques HELIAN et son orchestre.
28 mai au 10 juin : Henri LECA
11 au 24 juin : Grand Festival International avec notamment : Michel ATTENOUX et son orchestre et le trompettiste Jonah JONES
25 juin au 8 juillet : Mary Lou WILLIAMS - Kansas FIELDS (la vedette du programme est Jean Sablon).
8 au 22 juillet : Billy ECKSTINE accompagné par Bernard TUCKER. Jean WETZEL avec Jean WIENER
2 au 21 septembre : Orchestre André REWELIOTTY et Sidney BECHET
4 au 23 novembre : Le virtuose de lharmonica Larry ADLER
24 novembre au 14 décembre : Lionel HAMPTON et son orchestre.
8 décembre : Concert Sidney BECHET et Claude LUTER
1955 : 6 au 26 janvier : Milton "Mezz" MEZZROW. Jacques PILLS. Les NICHOLAS Brothers.  Mezz MEZZROW et son orchestre n'ont pas obtenu le succès de leurs prédécesseurs. Le washboard de Fred MOORE remporta lui un succès de curiosité. Lee COLLINS, souffrant, avait été remplacé par Guy LONGNON.  (Jazz Hot février 1955)
17 février au 8 mars : Claude LUTER et son orchestre.
30 mars au 20 avril : Bobby JASPAR All Stars. Léo FULD
1 au 21 juin : André REWELIOTTY et Sidney BECHET
14 septembre au 4 octobre : Larry ADLER
19 octobre : Concert Sidney BECHET accompagné par les orchestres de Claude LUTER et d'André REWELIOTTY
27 octobre au 15 novembre : GOLDEN GATE QUARTET, Benny BENNET
17 novembre au 8 décembre : Louis ARMSTRONG
1955 / 56 : 20 décembre 1955 au 17 janvier 1956 : Annie FRATELLINI et le trompettiste Philippe BRUN
1956 : 18 janvier au 7 février : Lionel HAMPTON et son grand orchestre. 25 musiciens, solistes, danseurs et chanteurs.
7 mars : Paris accueille pour la première fois quelques noms des plus prestigieux du jazz contemporain: Gerry MULLIGAN, Zoots SIMS, Bob BROOKMEYER, Stan GETZ.
11 avril : Concert par Jerry MULLIGAN et son Sextette, avec Zoot SIMS, John EARDLEY, Bob BROOKMEYER.
Lena HORNE
2 au 25 décembre : Les deux batteurs MOUSTACHE (François GALEPIDES) et MAC KAC.

jazzmusic-halls
21/06/04